Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...

… l'insolente domination teutonne


par Patrick RENZI

Longtemps décriée de ce côté-ci du Rhin sur des parfums de relans historiques que les moins de 50 ans ne veulent plus connaître, l'Allemagne fait de plus en plus référence… Monarque élyséen ou simples aspirants n'en finissent pas de lorgner au-delà de la Forêt Noire pour bâtir leur idéal commun, souvent confiné dans les catacombes sociales de la Finance. Bref, l'Allemagne progresse à vive allure pendant que d'autres prennent l'eau. Dans l'industrie automobile comme dans d'autres domaines, les valeurs teutonnes excellent. L'insolente réussite de Volkwagen dans tous les segments de marché illustre la rage, le dynamisme et la volonté de conquête retrouvée. "Deutschland über alles": plus que jamais, ces mots résonnent comme notre linceul.



Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...

QUELQUES GENERALITES

Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...
Quand VW décida d'occuper l'espace tout terrain, la marque n'avait quasiment aucune référence, ni aucun atout dans son jeu. Certains se sont même permis quelques ricanements… Dans les sables du Dakar, la marque rayonne et plus près de nous, le Touareg s'est imposé. Le petit frère Tiguan, récemment relooké et remis à niveau, a gagné ses galons et fait référence dans un marché pourtant bien encombré. La force de ses géniteurs: écouter, travailler, améliorer. Recevant à son tour la nouvelle identité visuelle de la marque, le Tiguan, ici dans une variante huppée, est la coqueluche des quartiers chics, là où le plumage est essentiel. Sauf que pour le Tiguan, le ramage est loin d'être ridicule…

LE TOUR DU PROPRIO

Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...
Ne vous attendez pas à des chambardements… L'allemand est conservateur. Juste un peu de fard à joue et le tour est joué. Profitant de l'occasion pour doter son 4x4 des nouveaux codes stylistiques maison initiés par la Golf 6, le Tiguan voit sa face avant enfin digne de son statut. Virile, puissante, élégante et dynamique, cette proue offre enfin au Tiguan une esthétique générale très agréable et réussie. Pour le reste, à quoi bon investir des anciens marks dans des frais sans fondements. Bien proportionné, cossu, le Tiguan cuvée 2011 conserve ses profils et sa partie arrière d'origine. C'est aussi cela, la rigueur allemande, là où il n'y a aucune place pour le superflu, encore moins pour la fantaisie.

ESPACE INTERIEUR

Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...
La fantaisie, il n'y en a pas d'avantage dans l'habitacle, triste à mourir quand on oublie de prendre l'option ton clair des habillages de planche de bord en harmonie avec la sellerie. Dans le cas contraire, vous aurez droit à un "black is black" qui filerait le bourdon au plus joyeux des drills. Ceci étant, chaque chose à sa place et chaque place a sa chose, les assemblages sont quasiment parfaits, les finitions ne souffrent aucune critique et le nécessaire suffisant constitue la base minimale d'équipements. Si vous en voulez plus, VW peut le faire. Une foule de nombreux systèmes d’aide à la conduite font leur apparition à bord du nouveau Tiguan, notamment le détecteur de fatigue, les systèmes de gestion d’éclairage par caméra Light Assist (éclairage H7) et Dynamic Light Assist (phares bi-xénon), ainsi que l’alerte de franchissement de ligne Dynamic Lane Assist. Le blocage de différentiel électronique XDS fait également son apparition à bord du Tiguan. Mais pour la totalité d'entre elles, il vous faut alors piocher allègrement dans la longue liste fournie et onéreuse des options ou monter en gamme. Car la qualité allemande a un coût et un surcoût. Vous ne vous imaginiez tout de même pas vous en sortir en low-cost? Une VW, ça se mérite…!

ASPECT TECHNIQUE

Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...
La technologie embarquée est aussi un point fort des marques allemandes et le Tiguan n'échappe pas à la règle. En puisant abondamment dans une des banques d'organes les plus fournies du monde, le petit frangin du Touareg s'est mis à l'abri de mauvaises et toujours dommageables surprises. Son 4 cylindres 2.0 TDI ici dans sa variante 140 ch se retrouve sous le capot de millions de modèles et si sa discrétion n'a jamais été une de ses qualités premières, cela fait belle lurette qu'il ne souffre plus d'aucune tare. Son appétit déjà modéré a encore été amélioré sur cette nouvelle version. Relayé pour ce qui nous concerne par l'extraordinaire boîte DSG7, il offre à l'ensemble un niveau de prestations très en pointe. La boîte est une des plus performantes et des plus agréables du moment et la programmation de ses différents modes est optimale. Quant à la transmission 4Motion qui privilégie en usage normal, la traction pour une économie de carburant, elle s'est toujours s'adapter avec précision aux impératifs du moment.

SUR LA ROUTE

Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...
Polyvalent dans l'âme, le Tiguan ne rechigne pas à sortir de l'asphalte pour s'affranchir de quelques escapades pertinentes. Certes plus rouleur que franchisseur pur et dur dans cette version routière (le Tiguan existe aussi en version angle d'attaque 28° plus apte à crapahuter dans les profils accidentés), notre version routière se plait à respirer les odeurs de sous bois torturés. Ne comptez pas faire le Dakar avec, ça n'est d'ailleurs pas le sujet, puisque ces véhicules modernes ne voient jamais le sable des déserts et ce sont le plus souvent les bordures de trottoirs que leur conducteur affectionne. Le gabarit extérieur du Tiguan demeure mesuré et facilite les manoeuvres diverses et variées. Son confort de suspension demeure globalement satisfaisant et son équipement est pléthorique quand on choisit les versions haut de gamme comme Carat. Fidèle à sa politique statutaire très éloignée de la voiture du peuple d'antan, Volkswagen use et abuse de ses grilles tarifaires et surtout de ses options qui n'en finissent pas d'alourdir la note déjà salée. Bien sûr et fort heureusement, les prestations générales sont à la hauteur de nos espérances, mais tout de même...

CONCLUSION

Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...
L'ancien Tiguan était champion de son segment et s'est imposé rapidement et durablement dans un marché que Volkswagen ne connaissait pas. Quelques années plus tard, non seulement Tiguan et Touareg sont devenus incontournables, mais ils sont leaders et les mises à niveau viennent enfoncer un peu plus le clou en offrant à la clientèle, des produits modernes, sympathiques, élégants et performants... mais chers. Autant, de par son positionnement social et sa vocation premium, on peut passer quelques écarts aux anneaux d'Audi, autant l'esprit populaire qui a longtemps animé Volkswagen, interdit tout écart consensuel. Un brin arrogant dans certaines démarches, y compris dans son réseau ou dans ses services, Volkswagen a pris la grosse tête et croit pouvoir se permettre tout et parfois n'importe quoi. Mais à trop s'éloigner de ses racines et vouloir sans cesse croquer la concurrence, certains se sont retrouvés en chute libre. Volkswagen ne devrait pas oublier que derrière chaque voiture, fût-elle d'une qualité réelle, il y a des hommes et des femmes... et que, dominer le monde du haut de sa tour d'argent est toujours illusoire...


Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 4-Motion DSG7 Carat...

Notez


au hasard des essais déjà parus...
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 17:01 Kia pro cee'd 1.6 CRDi 128 Dynamic

Mardi 26 Novembre 2013 - 00:55 Hyundai i10 1.2 Pack Sensation

édito | les news en live | demain | essais | reportages | hier | librairie | bloc notes | services | salons | 16 soupapes | miniastory | rêve et prestige | Vitriol


le magauto magazine automobile