Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
hier

Saab Cabriolet..

… une voiture 4 saisons


Patrick RENZI

Alors que Saab vit des heures difficiles et se demande s’il verra un jour le bout du tunnel, il y a un anniversaire qui passe quasi inaperçu... et pourtant, le cabriolet Saab a fait et fait toujours les beaux jours de la marque grâce à une technicité qui permet aux heureux propriétaires de pouvoir rouler en décapotable même quand l’hiver est rude, là-haut, dans les pays scandinaves…. C’est dire….



Saab Cabriolet..
Revenons en arrière. Nous sommes au salon automobile de Francfort en Septembre 1983…. La surprise est de taille. Un fabricant Suédois propose une voiture décapotable, 4 vraies places qui plus est, haut de gamme à souhait…. Il s’agit pour le moment d’un concept 900 équipé d’une capote souple. C’est à la demande des américains que Saab s’est penché sur le projet Cabriolet. Le marché californien est friand de voitures ouvertes sur le ciel et le soleil.

Saab Cabriolet..

 Et c’est donc pour eux au départ que la American Sunroof Company réalise un proto sur base de berline. Le public se réjouit à la vue d’une si belle conception, les dés sont jetés, Saab lancera la fabrication de ce modèle dans son usine finlandaise d’Uusikaupunki et les 400 premiers exemplaires, destinés aux américains sortiront des chaines en 1986…. Voilà 25 ans que la première Saab 900 Cabriolet a vu le jour et a défié les routes américaines, le soleil californien, le froid suédois et scandinave…. Un ensemble de facteurs qui rassurent quant aux performances de la voiture….


Saab Cabriolet..

Alors imaginons-nous sur les routes suédoises, finlandaises… parmi ces paysages blanc et bleu l’hiver, quand le soleil se reflète sur la neige et nous oblige à plisser les yeux car la lumière est si forte…. Et bien même dans ces moments de grand froid, la magie Saab peut opérer… la puissance exceptionnelle du chauffage de la voiture associée aux sièges chauffants en cuir de haute qualité permet de rouler à ciel ouvert en cas de températures négatives. Un plaid sur les jambes peut-être en plus pour les passagers... mais quelle sensation de liberté doit-on éprouver dans ces moments-là. Pour la sécurité, la capote s’ouvre uniquement moteur allumé et frein à main enclenché.

En cas de grand froid intense, de pluie ou de neige qui tombe, la capote triple épaisseur hyper résistante et totalement étanche permet d’obtenir une bonne chaleur dans l’habitacle. De plus, la lunette arrière est en verre et dégivrante… pas de problème de grattage le matin, juste un déneigement si le ciel s’est chargé de flocons qu’il a déversé durant la nuit…


Saab Cabriolet..

Les 400 premiers modèles ayant été livré aux américains, ce sont  donc eux qui ont eu la primeur de l’utilisation de ce cabriolet. Sous le soleil de Californie, un vrai bonheur…  avec un petit côté exclusif pas désagréable du tout dans ce pays où il fait bon être vu, et où le luxe et la frime font partie intégrante de la vie. Avec son moteur turbo 2.0 litres et 160 ch, elle a un joli bruit la Saab, et c’est cela qui a toujours fait le charme de la marque. Bref, une voiture quelque peu décalée par son esthétique, haut de gamme par ses finitions très luxueuses et ludique dans sa version cabriolet, ça marche pour elle…

Les pays européens ne seront pas en reste. Très rapidement, les commandes pleuvent, la production a du mal à suivre. Les deux mille cinq cent exemplaires vendus en 1987 l’auront été avant même avoir été assemblés... une vraie folie pour Saab pour qui le délai de livraison est d’un an. Surtout que la gamme évolue et Saab décide d’utiliser toute la gamme moteurs. C’est la version Aero jaune Monte Carlo qui aura un succès fou en 1992 et qui marquera les esprits. Un jaune vif à souhait, un couvre-capote électrique, toutes options comprises, la voiture sera fabriquée à trois cent exemplaires pour fêter les 5 ans du modèle… on en trouve encore quelques unes que tout amateur de la marque aimerait se procurer… Ce sera le dernier modèle de la première série, une deuxième génération verra le jour en 1993. Ce sont très exactement 48 894 unités qui ont été fabriquées entre 1986 et 1993, près de 6000 par an, rien que pour la version cabriolet…. Dont les trois coloris les plus demandés ont été le noir, le gris métal foncé et l’argent… que du beau, que du classe, pas de fantaisie, on ne rigole pas avec le luxe…. Et même si les années 80-90 étaient rock & pop, une certaine frange de la population adoptait plutôt le côté sérieux du chef de ventes sorti de sup’ de co ou du patron gendre idéal….


Saab Cabriolet..

Il y aura deux générations de cabriolet qui suivront pour un total à aujourd’hui de près de 300 000 exemplaires…. Dans toutes les gammes de motorisations possibles. Des évolutions concernant la capote ont été ajoutées comme un couvercle de capote complètement plat à l’arrière à manœuvre hydraulique, un verrouillage plus simple, une doublure intérieure assortie à la couleur des sièges et l’ajustement du chauffage lors de la conduite décapotée…. C’est maintenant la Saab9-3 qui a pris le relai de la 900, pour une voiture adaptée à toutes les saisons…. Et d’ailleurs, pour célèbrer sa 1ère année d’indépendance, la marque a lancé en Février une Saab 9-3 Cabriolet Série Limitée et numérotée : 366 exemplaires, un par jour de l’année plus un pour la nouvelle année d’indépendance qui se nomme : Edition Indépendance…. Une finition unique métallisée Orange ambrée du plus bel effet. La tradition de sortir chaque année un modèle spécial se perpétue….  Mais on vient d’apprendre que Saab ne peut payer son personnel faute de financements… espérons que Saab ne perdra pas de son entité… et jouera toujours la transparence dans ses affaires….



Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Décembre 2012 - 10:05 Maratuech 1922

Mercredi 5 Septembre 2012 - 11:29 Messerschmitt KR

édito | les news en live | demain | essais | reportages | hier | librairie | bloc notes | services | salons | 16 soupapes | miniastory | rêve et prestige | Vitriol


le magauto magazine automobile