Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
focus

Mercedes Concept Style Coupé

CLS Taille A


par Florent FERRIERE

Mercedes ne s’arrête jamais. Après avoir dévoilé à New York le nouveau GL, il débarque à Pékin avec un concept annonçant son futur petit coupé 4 portes basé sur la Classe A.



Le surnom de « baby CLS » est totalement justifié.
Le surnom de « baby CLS » est totalement justifié.
Au fil de ces dernières années, en travaillant sur son style et sa gamme, Mercedes a réussi à faire évoluer son image avec la ferme volonté de ne plus avoir des produits taxés de « voitures de retraités ». Mais on ne va pas se mentir, il reste encore du chemin à parcourir pour que l’allemand soit une marque qui séduise une clientèle jeune. Dans cette optique, 2012 sera une année capitale, avec l’arrivée de la nouvelle Classe A, repositionnée sur le segment des compactes. Avec elle, Mercedes nourrit de très grandes ambitions et la place comme un vrai produit de conquête, qui doit séduire des acheteurs qui n’avaient pas encore songé ou osé acheter une Mercedes. Et pour ratisser large, la firme à l’étoile va multiplier les déclinaisons autour de sa nouvelle A. Pour le moment, celle-ci a été présentée en version 5 portes. A la fin de l’année suivra une version coupé 3 portes avant l’arrivée d’un coupé 4 portes préfiguré par ce Concept Style Coupé !

Le Concept Style Concept dépasse la Classe A d’une trentaine de centimètres.
Le Concept Style Concept dépasse la Classe A d’une trentaine de centimètres.
La version de série, probablement baptisée CLA, compte renouveler le succès de la CLS, le premier coupé 4 portes du marché. Alors que la CLS voit tout juste débarquer des concurrentes alors qu’elle en est déjà à sa deuxième génération, Mercedes compte garder une avance dans le domaine en déclinant le concept à une catégorie inférieure. Mais avec l’allemand il faut arriver à suivre : le Coupé Style Concept est rattaché à la famille Classe A mais il annonce une longueur de 4,64 mètres, soit 30 cm de plus que la compacte de départ. Avec ces dimensions, l’auto se positionne au final en alternative aux Audi A4, BMW Série 3 et… à la Classe C ! A force de vouloir investir toutes les niches, Mercedes se met en danger de cannibalisation. Car entre la silhouette classique et la robe aguicheuse du CSC, le choix pourrait être vite fait !

On retrouve la belle calandre diamantée.
On retrouve la belle calandre diamantée.
Sans surprise, le CSC s’inspire fortement des traits de la CLS, en intégrant les codes typiques de la nouvelle lignée Classe A. Le Concept Style Coupé reprend une face avant similaire à celle du Concept A vu à Shanghai en avril 2011. On retrouve ainsi la calandre verticale « diamants » intégrant une immense étoile ou le même regard agressif. Celui-ci devrait s’assagir sur la version de série, comme c’est le cas entre Concept A et Classe A. De cette dernière, les designers ont repris les nervures sur le profil, qui musclent la silhouette. De la CLS, on retrouve le toit plongeant, la surface vitrée réduite, dessinée en arc de cercle, ou encore les hanches généreuses. Certains reprocheront comme moi que la poupe manque de finesse avec une malle haute et des feux épais. Après, il faut voir la version de série, dont les proportions seront, certes proches, mais plus sages et, on l’espère, plus harmonieuses. En vrai prototype, le CSC porte grand soin à des détails. Les jantes de 21 pouces à dessin turbine ont des écrous percés de branches reprenant le thème de la grille de calandre diamants. Les clignotants se distinguent par des points lumineux s’éclairant successivement à la manière d’un clavier de piano.

Seules deux personnes sont acceptées à l’arrière !
Seules deux personnes sont acceptées à l’arrière !
A bord, la filiation avec la Classe A est claire. On retrouve la même planche de bord. Le mélange de couleurs s’inspire des tendances actuelles de la mode et associe les tons gris clair et anthracite. Des bordures et des surpiqûres vert néon apportent une touche de sportivité et de fraîcheur. On les remarque entre autres au niveau du volant, des sièges et de la partie centrale des contre-portes. La forme des buses d’air évoque des réacteurs de jet. Comme sur le Concept A, ces buses rétroéclairées changent de couleur en fonction de la température sélectionnée par les passagers au niveau de la climatisation de l’habitacle. Bleues lorsque de l’air froid est introduit dans l’habitacle, elles deviennent rouges lorsque, a contrario, l’air insufflé est chaud. De nombreux matériaux haut de gamme recouvrent les surfaces de l’habitacle : l’alcantara, le cuir, le daim, le nubuck. Le mélange est d’ailleurs peut être un peu lourd.

L’habillage des phares est de toute beauté. Dommage qu’il soit réservé au concept.
L’habillage des phares est de toute beauté. Dommage qu’il soit réservé au concept.
Sous le capot est placé le nouveau quatre cylindres 2.0 essence turbocompressé à injection directe développant 211 ch et qui chapeaute actuellement la gamme de la nouvelle Classe A. Ce bloc est ici associé à une boîte de vitesse automatique double embrayage à 7 rapports. La mécanique est liée à une transmission intégrale 4-MATIC.

La version de série est espérée pour le Mondial de l’automobile à la rentrée. A moins que Mercedes préfère dévoiler à Paris la version Shooting Break de la CLS. La commercialisation de la CLA est attendue pour 2013.

Notez

édito | les news en live | focus | essais | reportages | hier | librairie | bloc notes | services | salons | 16 soupapes | Miniastory | rêve et prestige | vitriol | évasion


le magauto magazine automobile