Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
essais

Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…

… recherche d'identité !


par Patrick RENZI

On n'attendait pas de sitôt une telle remise à niveau de circonstance sur la petite citadine i10 débarquée il y a 2 petites années de sa Corée natale. Pas facile pour notre mini urbaine de tenir la dragée haute à l'artillerie lourde que constitue une concurrence aussi fournie qu'acharnée. Pour repositionner son modèle et l'intégrer dans son catalogue au-delà des segments de tradition, Hyundai profite de son actualité fournie pour donner à son i10, une allure plus conforme à l'esprit de famille qui règne désormais au sein de la marque. Elle perd au passage son petit diesel et se concentre sur le 1.2 litre que seconde à la demande une boîte méca ou sa frangine automatique.



Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…

QUELQUES GENERALITES

Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…
Hyundai vit actuellement à l'heure du design Fluidic Sculpture, une mode stylistique qu'a lancé l'ix35 à sa sortie. Un moyen comme un autre de démontrer au Vieux Continent européen que Hyundai est à l'écoute d'une clientèle exigeante et connaisseuse. Preuve aussi que Hyundai est prêt à l'abordage pour distribuer dans les années futures une quantité de plus en plus conséquente de modèles estampillés du désormais repérable logo. Le catalogue très longtemps regroupé autour de 4x4 aux allures pas toujours sexy, se densifie au fil des mois et ce n'est qu'un début, puisque Hyundai annonce une salve de nouveautés pour les mois et années qui viennent.

LE TOUR DU PROPRIO

Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…
Bénéficiant de l'énorme avantage que lui procure la présence de 4 portes latérales, l'i10 se révèle plus pratique, à l'usage, que certaines concurrentes dans lesquelles il faut se recroqueviller pour atteindre les places arrière. Ici, 5 portes donc au total avec, au niveau de la poupe,  un hayon quasi vertical, des nouveaux feux et un bouclier lifté. Quelques autres artifices stylistiques usuels apparaissent ici et là, comme les répétiteurs intégrés aux rétros électriques ou de nouveaux antibrouillards.  Même chose pour les enjoliveurs de jantes.  Au fond, c'est la face avant qui reçoit l'essentiel des modifications de la Facelift. Pour justement mieux intégrer l'i10 et lui offrir une identité familiale, les designers ont repensé la calandre qui se veut hexagonale pour assurer son rôle de symbole majeur identitaire des nouvelles générations ainsi que des optiques très joueuses à fond noir sur notre version. L'ensemble n'est pas pour déplaire sans pour autant atteindre des pouvoirs de séduction dithyrambiques. Pas facile de sortir de l'ordinaire sans tomber dans la facétie.

ESPACE INTERIEUR

Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…
L'habitacle se présente sous de meilleures auspices qu'auparavant. Non pas que les matériaux utilisés atteignent des sommets de qualité ou que la décoration concurrence les galeries les plus tendances, mais force est de constater que l'impression générale qui se dégage de cet intérieur mérite de sérieux égards. Si les inserts et sièges colorés en rouge ou en bleu ne font manifestement pas partie des équipements importés (dommage, une touche de gaieté dans ce monde de bruts, c'est toujours ça de pris!), le niveau de finition et d'assemblage a fait un énorme progrès qu'il convient de saluer. Quelques touches de faux inserts alu brossé ici, un volant intégrant les fonctions radio, un bloc compteur tout nouveau tout beau, sobre, mais graphiquement lisible, fonctionnellement complet pour l'usage du quotidien et surtout un bon point pour le rétro-éclairage bleuté du meilleur goût. Tout cela mis bout à bout, en ne faisant aucunement l'impasse (certes, selon les versions), ni sur la clim' , ni sur les airbags, sans oublier les verrouillages, alarme, système audio, bluetooth… Certes pas le superflu, mais un peu plus que l'essentiel.

SUR LA ROUTE

Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…
Là, c'est franchement la surprise. Quand on teste ce genre de citadine qui, avouons-le, n'a pas exactement pignon sur rue, on s'attend non pas au pire qui, fort heureusement, n'existe plus sur nos productions modernes, mais à un profond ennui… Avec l'i10, on se pique au jeu de la récré entre potes. Sans être un foudre de guerre, le petit 1.2 developpe ses 85 ch gaillardement. Pas une cavalerie tonitruante, mais quelques savoureuses vitamines, qui, relayées sur la route par l'intermédiaire d'une boîte méca 5 rapports bien adaptée, offrent de sympathiques performances. Forte de ses 950 petits kilos, notre monture se promène sans complexe au travers des pièges de la cité. Accélérations franches, freinage sécuritaire et progressif, reprises convenables, direction précise, la i10 est à son article, c'est une vraie citadine et elle aime les feux rouges, la bougresse. Se faufiler dans les ruelles, se jouer des places rikiki des parkings souvent dessinées à la hâte par des architectes plus intellos que terre à terre, chargeant au besoin belle maman, les enfants et les cartables, notre petite Hyundai est utile et son aspect pratique se révèle un sérieux atout. La ville certes car la i10 est une citadine, mais elle ne rechigne pas à oser affronter les affres des longs rubans bitumineux qui sillonnent nos belles campagnes. Si la vitesse maxi plafonne à 160 et quelques… en théorie, s'il faut plus de 12 secondes pour fusiller le 0 à 100 km/h, son confort de suspension n'est pas rédhibitoire, les sièges avant accueillent leur passager avec savoir-vivre et la tenue de route surprend agréablement. N'oubliez pas d'exiger la roue de secours même temporaire, puisqu'elle existe… et que le volume du coffre est satisfaisant eu égard au gabarit de l'auto. Seul bémol, l'insonorisation qui, une fois encore, mériterait quelques perfectionnements.

CONCLUSION

Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…
En offrant cette petite cure de jouvence à sa petite i10, Hyundai joue sur plusieurs tableaux. Tout en donnant à sa petite citadine la nouvelle identité de style maison, le constructeur coréen replace son petit modèle au sein d'une concurrence aux dents souvent longues. Un coup de lifting ne fait jamais de mal quand il est bien ciblé et cela parait être le cas. Quelques retouches de carrosserie savamment distillées ici et là, une qualité d'assemblage et de finition à la hausse, un équipement plus que satisfaisant ainsi qu'une grille tarifaire attractive, sans oublier une consommation mixte de 4.6 litres et un niveau de CO² inférieur à 110. Que demande le peuple?  J'oubliais le point sur lequel le réseau pas encore suffisamment représentatif  ne manquera pas de s'attarder: le triple 5 qui vient de se voir auréolé du prix de l'innovation de l'Afpa!, 5 ans de garantie complète et cessible, 5 ans d'assistance européenne et 5 ans de contrôle visuel annuel gratuit, ce dernier étant plus destiné à renouer le contact avec son fidèle point de vente, quoi que ! De 10490 à 12190 euros pour les boîtes méca (13390 pour la boîte auto), 5 portes, et tout le toutim, franchement, vous devriez y regarder à 2 fois avant de signer chez certains concurrents, certes mieux côtés, mais souvent décevants… Enfin, moi, ce que je vous dis…


Hyundai i10 Facelift 1.2 Pack Sensation…

Notez


au hasard des essais déjà parus...
< >

Jeudi 15 Mai 2014 - 22:33 Mitsubishi Outlander PHEV Instyle

Vendredi 27 Décembre 2013 - 17:01 Kia pro cee'd 1.6 CRDi 128 Dynamic

édito | les news en live | focus | essais | reportages | hier | librairie | bloc notes | services | salons | 16 soupapes | Miniastory | rêve et prestige | vitriol | évasion


le magauto magazine automobile