Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
focus

Dacia Lodgy...

...low cost familial


par Florent FERRIERE

Après avoir semé la terreur chez les SUV, Dacia débarque dans la catégorie des monospaces compacts. Avec des prix défiants toute concurrence !



Il n’est pas moche, mais il n’est pas très beau non plus ce Lodgy.
Il n’est pas moche, mais il n’est pas très beau non plus ce Lodgy.
Mais où s’arrêtera Dacia ? Le roumain, sous l’égide de Renault, est en super forme et n’en finit plus de faire parler de lui. C’est bien simple, chaque lancement est un évènement. Normal, on est curieux de découvrir comment Dacia va mettre la zizanie dans une catégorie donnée en débarquant avec un produit au prix cassé. Après le segment des SUV, le spécialiste du low-cost s’attaque à un gros morceau du marché européen : les monospaces compacts. Ce qui fait forcément sourire quand on pense que l’initiateur de ce genre de véhicule est tout simplement Renault avec son Scénic.

Dacia Lodgy...
Dacia annonce du départ la couleur avec un tarif canon en entrée de gamme : 9 990 €. Une promesse forte, d’autant qu’un Duster, plus court, démarre à 11 990 €. Mais comme souvent chez Dacia, ce prix est juste une accroche et dans la réalité la facture sera plus élevée ! D’autant que ce qui devait arriver arriva : Dacia a des envies de monter en gamme. Certes, on est loin d’un Scénic en termes de présentation, finition ou de dotation. Mais le Lodgy propose plusieurs équipements inédits chez le roumain, comme un GPS à écran tactile ! Le système Media Nav, à seulement 430 €, offre la radio, la connexion vers sa musique nomade, la connectivité Bluetooth et la navigation sur écran 7 pouces. Il est complété de prises USB et jack. Le Lodgy propose aussi pour la première fois chez Dacia le limiteur de vitesse. Mais pas le régulateur. Dommage, c’est surtout cela qui est utile de nos jours !

Les feux tentent une forme recherchée.
Les feux tentent une forme recherchée.
On ne va pas s’emballer tout de même. Dacia ne fera pas dans le premium. Il reste une marque qui mise tout sur le prix, cela se ressent dans le style et la présentation. Alors certes, le Lodgy fait moins rustique qu’une Logan ou un Duster, mais on ne peut le trouver beau si on a un minimum de goût ! Thérèse n’est pas moche, elle n’a pas un physique facile. Le Lodgy fait très utilitaire. Priorité a été donnée au volume intérieur. Et cela se voit à l’extérieur, avec un hayon large et vertical, un toit plat, une hauteur importante. On a l’impression que l’auto est montée sur des roulettes ! Dacia fait bien des efforts et ne se contente pas de lignes tracées à la règle. Les feux osent ainsi une forme plus compliquée, de nombreuses nervures parcourent les flancs, le vitrage latéral est dessiné d’un seul tenant…

GPS à écran tactile : Dacia monte en gamme
GPS à écran tactile : Dacia monte en gamme
A bord aussi, Dacia fait des efforts pour améliorer la qualité. Enfin du moins au niveau visuel, car bien évidemment, on ne retrouve pas des plastiques moussés. Mais l’ensemble est fabriqué avec sérieux, comme pour le reste de la gamme, avec un soin apporté aux assemblages. Le Lodgy tente tout de même de faire mieux, avec par exemple des compteurs chromés ou une console laquée. La planche de bord est surmontée d’un rangement fermé. Mais tous ces détails sont réservés aux versions hautes… En version de base, le Lodgy fait dans le très basique, avec une boîte à gant sans couvercle ou encore des vitres avant manuelles !

Dacia Lodgy...
Le Lodgy met beaucoup en avant son volume intérieur. Il propose 7 places et une habitabilité généreuse. La troisième rangée offre selon Dacia les meilleures cotes de la catégorie, en termes d’espace aux genoux (144 mm) et de garde aux têtes (866 mm). En rang 2, Dacia a fait le choix de la banquette fractionnable, moins chère que les sièges individuels. Les trois places à ce niveau sont équipées de fixations Isofix de série.
 Le coffre se veut généreux. En sept places, il propose 207 dm3. Une petite valeur, mais on a vu pire dans le segment. On peut replier la banquette du rang 3 en portefeuille. Mais pour bénéficier des 827 dm3 en mode 5 places, il faut carrément la retirer. Et la manipulation ne s’annonce pas aisée. Les mécanismes font dans la simplicité certes, mais le poids de l’ensemble est conséquent. Au maximum, le Lodgy annonce un volume de 2 617 dm3.
 ous le capot, on retrouve pour la première fois chez Dacia le moteur 1.2 Tce 115 ch. En essence, on a aussi le vieux 1.6 MPI de 90 ch. Le diesel sera majoritaire, avec le très fiable 1.5 dCi dans ses variantes 90 et 110 ch.  e série.

Dacia Lodgy...
Pour être honnête, je me demande ce que vont donner ces blocs dans le Logdy. Surtout avec famille et bagages. Les dépassements risquent d’être amusants !
 
Le Lodgy sera commercialisé en juin prochain. Assurément, il devrait faire mal avec des tarifs sûrement inférieurs de 5 000 € en moyenne à un Scénic neuf. Et Dacia ne s’arrêtera pas là, car il proposera en fin d’année une version allongée dotée de portes arrières coulissantes.

Notez

Tags : dacia lodgy

édito | les news en live | focus | essais | reportages | hier | librairie | bloc notes | services | salons | 16 soupapes | Miniastory | rêve et prestige | vitriol | évasion


le magauto magazine automobile