Accueil Accueil       Version imprimable Version imprimable          Partager Partager
reportages

La Cité de l’automobile

"le Louvre des voitures"

par Estelle Hérault

La Cité de l’automobile à Mulhouse est un paradis pour les amoureux des voitures. Ce musée renferme une collection unique au monde. Avec 200 000 visiteurs par an, la Cité de l’Automobile est le troisième site le plus visité d’Alsace. Pour le mag’auto, une visite s’impose



Une histoire vieille comme le monde

La Cité de l’automobile
Tout commence en 1957 avec les Frères Schlumpf qui rachètent une usine textile à Mulhouse. Fritz, l’un des frères, est passionné par les automobiles et les collectionne. De 1961 à 1963, Fritz achète en France, en Suisse, en Angleterre, en Italie, en Allemagne... Il arrive très vite à plus de 200 voitures. Cette collection fait parler d’elle pour la première fois en mai 1965. Un article dans l’Alsace dévoile le secret de Fritz Schlumpf qui ne montre alors sa collection qu’à certains privilégiés. Avec cet article, le secret n’en est plus un au point que Fritz a une idée pour mettre en valeur sa collection.  Il est à pied d’œuvre pour ouvrir son propre musée sur le site de l’usine : le Musée Schlumpf. Une salle d’exposition de 17000 m² voit le jour et renferme plus de 300 véhicules. En 10 ans, Fritz a dépensé environ 12 millions de francs pour sa collection.

En 1976, les choses se gâtent…

La Cité de l’automobile
Le 28 juin 1976, c’est la grève générale pour les salariés de l’usine de textile. Les Frères Schlumpf auraient détourné la loi selon les syndicats. Suite à ces échauffourées, les deux industriels donnent leur démission et ne reviendront plus en France. Les ouvriers sont licenciés. S’en suit un long procès entre les Frères Schlumpf et leurs créanciers. Le 7 mars 1977, le Musée Schlumpf devient le Musée des Travailleurs. Il est le théâtre de manifestations des salariés. En 1978, la collection est classée au titre des monuments historiques. En 1980, le procès se termine et en 1981, l’association du Musée national de l’Automobile rachète la collection pour 44 millions de francs. La valeur est contestée par les Frères Schlumpf. L’association rajoutera 25 millions de francs. Le 10 juillet 1982, le Musée national de l’Automobile ouvre ses portes. En 1989, cependant, il est contraint d’ajouter "Collection Schlumpf" à son nom ainsi qu’aux éléments de la collection.

Culturespaces gère et anime le musée

La Cité de l’automobile
Culturespaces ouvre le musée au public le 25 mars 2000 après avoir tout modernisé. En juillet 2006, après de nombreuses améliorations, le Musée national – Collection Schlumpf devient la Cité de l’Automobile - Musée national – Collection Schlumpf.  Emmanuel Bacquet, directeur de la Cité de l’Automobile depuis janvier 2002, explique : "Culturespaces a apporté beaucoup de rénovations, de nouveautés dans le musée avec un apport de 3 millions d’Euros en 2000 dans le cadre de la rénovation de la grande salle. D’autre part Culturespaces a apporté son savoir-faire pour les animations, l’accueil des enfants, le développement des groupes, la proposition et le montage d’expositions temporaires et enfin  la communication d’un grand groupe."

Une petite visite…

La Cité de l’automobile
Ce sont au total 437 voitures de 97 marques différentes qui sont visibles à la Cité de l’Automobile qui est toujours implantée dans la filature de laine. Emmanuel Bacquet décrit la Cité de l’Automobile : "C’est un endroit vivant rempli de découvertes. Le visiteur parcourt les 25000 m² en apprenant beaucoup  à travers les commentaires de l’audio-guide gratuit, en découvrant les 13 films qui retracent la vie de l’automobile, ses pionniers, ses grands inventeurs, etc… un siècle d’histoire automobile européenne est expliqué. Plus qu’un musée, la Cité de l’Automobile propose aussi aux visiteurs la découverte pédagogique et ludique d’un spectacle dynamique «EN PISTE» qui retrace sur l’Autodrome toute l’histoire de ces constructeurs avec la présentation de 18 voitures et bon nombre d’anecdotes."

Une petite anecdote pour la route

La Cité de l’automobile
Si vous croisez dans la Cité de l’Automobile une Delahaye 135 M, n’hésitez pas à vous penchez sur son histoire. Cette voiture a traversé l’Atlantique en 1949 pour le voyage de noces de Victor et Dina Marine qui avaient pris un billet aller-retour. Le couple franco-russe aura une vie heureuse en Californie. Au décès de son mari, Dina Marine veut assurer à sa Delahaye une seconde vie. Elle décide de la mettre dans un musée… en France. La veuve avait conservé le billet qu’elle avait acheté 38 ans auparavant ! Après d’âpres négociations, le retour est honoré grâce à la Compagnie Générale Maritime. Dina Marine et la Delahaye rentrent en France. Comme quoi, il faut toujours garder une trace de ses souvenirs d’antan.

Conclusion

La Cité de l’automobile
Tous les prétextes seront bons pour visiter la Cité de l’Automobile est ses quatre collections : La collection Schlumpf, Jammet, de mascottes et Grégoire. La programmation prévue pour 2012 promet de belles surprises : "Spectacle en piste" retrace l’histoire de 18 voitures emblématiques tous les weekends d’avril à septembre, l’exposition "Marvano et Olivier Marin" est visible jusqu’au 20 septembre, le défilé de "Véhicules en uniforme" se fera le weekend du 14 juillet, avec "A toute vapeur" vous découvrirez la réplique du célèbre Fardier de Cugnot le weekend du 1er septembre et la 2ème randonnée internationale et son concours d’élégance se tiendront le 15 et 16 septembre. La Cité de l’automobile fait rêver petits et grands, passionnés ou non d’automobile. Pour l’heure, la visite est terminée et à bon entendeur, salut!

Notez


Dans la même rubrique :

Best of Belron 2014 - 04/06/2014

Les vitres teintées - 30/03/2014

Genève 2014 - 15/03/2014

Vidange facile - 28/04/2014

1 2 3 4 5 » ... 14

édito | les news en live | focus | essais | reportages | hier | librairie | bloc notes | services | salons | 16 soupapes | Miniastory | Rêve & Prestige | évasion


le magauto magazine automobile